Le XC90 avait ouvert une nouvelle ère chez Volvo, marquée par sa volonté d’attaquer de front le triumvirat allemand qui règne sur le marché premium. Bientôt dévoilée au salon de Detroit, la S90 arrive pour confirmer cette ambition. Sans surprise, elle puise dans la banque d’organes créée par le grand SUV. Elle emprunte ainsi sa plateforme modulaire (à l’empattement raccourci), pour atteindre une longueur de 4,96 m, se plaçant en rivale directe des A6, Série 5 et autre Classe E.

Également partagée avec le XC90, l’offre de moteurs compte des 2.0 l essence, Diesel et hybride de la famille Drive-E, aux puissances allant de 190 à 407 ch. Et si on retrouve, côté équipements, les raffinements déjà vus sur le XC90, la S90 innove avec le “Pilot Assist”, un assistant de conduite qui la rapproche plus que jamais de la voiture autonome.

Enfin, la grande routière suédoise soigne sa livrée avec de lignes élégantes, inspirés des récents concepts de la marque, s’autorisant toutefois quelques originalités comme des feux arrière en boomerang et une vitre de custode au dessin anguleux. C’est toujours ça de pris sur la concurrence germanique…