Surnommée “The Beast”, la limousine du président américain a fait le show durant la COP 21 à Paris. Bardée de protections et d’équipements de sécurité, la Cadillac de Barack Obama est un véritable bunker roulant.

1. Fausse Cadillac

Bien qu’elle emprunte des panneaux de carrosserie à d’anciens modèles de Cadillac, cette limousine est basée sur le châssis d’un gros pick-up, le Chevrolet Kodiak. Sa structure fait appel à un cocktail de matériaux à très haute résistance : acier renforcé, aluminium, titane et céramique.

2. Blindage tous azimuts

Les détails techniques de ce paquebot sur 4 roues sont certes tenus secrets, mais on sait que ses concepteurs n’y sont pas allé de main morte côté protections : le blindage est d’une épaisseur de 20 cm sur les portières et de 12,5 cm ailleurs, y compris tout le soubassement du véhicule et son vitrage. Quant aux pneus, renforcés au Kevlar, ils peuvent résister aux balles de gros calibres et rouler à plat sur une longue distance. Enfin, le réservoir de carburant est encapsulé dans un blindage et une mousse spéciale pour amortir les chocs et éviter ainsi tout risque d’incendie.

3. Diesel gourmand

Propulsée par un V8 6,6 l Turbodiesel, cette limousine accuse un appétit moyen de 30 l/100 km. Et elle n’est pas spécialement rapide : il lui faut en effet 15 secondes pour accélérer de 0 à 100 km/h… qui se trouve aussi être sa vitesse de pointe. En cause, un poids approchant les 6 tonnes.

4. Kit de survie

Équipé de filtres d’aération et même d’une réserve d’oxygène, l’habitacle peut être totalement isolé du monde extérieur pour parer à une éventuelle attaque chimique ou biologique. Il embarque aussi tout un système de télécommunication par satellite et une ligne téléphonique directe avec le vice-président et le Pentagone. Un véritable arsenal de défense (gaz lacrymogène, fusils à pompe…) et des fioles de sang du groupe sanguin du président sont également prévus.