Après le renouvellement de la Classe A, Mercedes dévoile la deuxième génération de son dérivé “coupé 4-portes” CLA. Sans surprise, ce dernier se présente comme une Classe A à l’habit inspiré de la récente CLS.

Lors de son apparition en 2013, la Mercedes CLA avait provoqué son petit électrochoc en appliquant le concept de “Coupé 4-portes” à la catégorie des berlines compactes. Avec le succès que l’on sait. Dans le sillage du renouvellement de la Classe A, dont elle est dérivée, la Mercedes CLA passe aujourd’hui à la deuxième génération, dévoilée… au CES de Las Vegas, le plus grand de l’électronique grand public. Un choix étonnant de la part du constructeur, puisque cette nouvelle mouture n’introduit aucune innovation technologique marquante. D’ailleurs, même ses lignes sont presque sans surprise : reprenant globalement la formule de sa devancière, la nouvelle Mercedes CLA mixe en quelque sorte les attributs des récentes Classe A et CLS. On retrouve ainsi la ligne de toit en pente douce, le profil élancé et les vitres sans encadrement, auxquels s’ajoutent un regard froncé, une calandre élargie, un capot à double bossage et des feux arrière amincis.
L’intérieur est également repris de la Classe A, à de menus détails près : la planche de bord minimaliste, ses aérateurs ronds et son double écran. Malgré une longueur supérieure de 27 cm (à 4,69 m), l’habitabilité progresse à doses homéopathiques, alors que le coffre gagne 90 litres par rapport à la Classe A (à 460 litres)… mais en perd 10 en comparaison avec la première Mercedes CLA. Pas de surprise non plus sur le plan mécanique. La plateforme est celle de la “Baby-Benz”, ainsi que les moteurs, en essence ou en Diesel, avec des puissances allant de 136 ch (CLA 180) à 224 ch (CLA 250), en attendant des variantes AMG plus puissantes. La commercialisation de cette nouvelle Mercedes CLA est prévue chez nous pour l’été prochain.