Plus grande, mieux finie et habillée d’une plastique plus spectaculaire, la nouvelle Peugeot 208 revoit ses ambitions à la hausse. La citadine française, qui sera produite au Maroc, sera disponible d’emblée dans une version électrique.

Il y a quelques semaines, Renault dévoilait la 5e génération de sa Clio, dont la première sortie publique est prévue pour le Salon de Genève (du 7 au 17 mars). Aujourd’hui, c’est au tour de sa compatriote et première rivale, la nouvelle Peugeot 208, de révéler son minois. Le mot “minois” n’est peut-être pas le mieux choisi, tant cette deuxième mouture s’oriente vers le un registre esthétique plus viril et plus démonstratif, en agissant par emprunts aux 3008 et 508. Du premier, la nouvelle Peugeot 208 reprend le bandeau noit reliant les feux arrière et les cerceaux de plastique laqué entourant les passages de roue (sur les versions hautes GT et GT Line). La 508 inspire quant à elle les feux diurnes en “crocs de tigre” ainsi que le creux de panneau de custode (servant d’identifiant des finitions), clin d’oeil aux inserts qui marquaient la Peugeot 205 (1982-1998) au même endroit. Ajoutez à cela des flancs galbés, une calandre imposante et un capot sculpté, et vous obtenez une citadine polyvalente aux traits bien plus affirmés que ceux de l’actuelle Peugeot 208.

Montée en gamme
Par rapport à cette dernière, la nouvelle Peugeot 208 a gagné 9 centimètres en longueur (à 4,05 m), tout en se délestant d’environ 30 kg. Cela présage un espace à bord en progrès, dans un habitacle en relative rupture. Le principe du “i-Cockpit” (volant compact, compteurs placés en hauteur et écran tactile central) est reconduit, mais dans une veine plus futuriste avec une instrumentation digitale et un écran central de série (de 5, 7 ou 10 pouces). Surtout, la finition fait un bond en avant avec une présentation plus cossue et des matériaux plus flatteurs.
Sous le capot de la nouvelle Peugeot 208, on retrouve deux motorisations connues : le 3-cylindres 1,2 l essence de 75, 100 et 130 ch, ainsi que le récent 1.5 BlueHDi de 100 ch. Selon les niveaux de puissance et des zones de commercialisation, ces blocs seront proposés avec une boîte manuelle à 6 rapports ou des transmissions automatiques à 6 ou 8 rapports.

Une version électrique d’emblée
Grand événement : la nouvelle Peugeot 208 existera dans une version 100% électrique. Mue par un moteur électrique de 136 ch, donné pour une autonomie de 350 km (selon la nouvelle norme WLTP), cette e-208 sera disponible dès la commercialisée de la nouvelle Peugeot 208, attendue fin 2019. Les premiers exemplaires quitteront l’usine PSA de Trnava, en Slovaquie, ainsi que celle de Kénitra, au Maroc. Cette dernière devrait également assurer la production future d’une version tricops à malle séparée, dont une partie du développement a été conduite dans le centre de R&D local, à Casablanca.