Jusqu’au bout, Alfa Romeo aura gardé secrète la présentation d’un concept-car sur son stand au Salon de Genève. Et la surprise n’en est que plus belle, puisque l’objet concerné s’avère aussi opportun que séduisant. Opportun, parce qu’il s’agit d’un concept de SUV compact, modèle qui manque cruellement dans la gamme actuelle de la marque au Biscione. Quant à la séduction, il suffit de poser les yeux sur sa plastique. Profil dynamique, lignes épurées, muscles bandés, porte-à-faux courts et surface vitrée réduite : l’Alfa Romeo Tonale (en référence au Passo del Tonale, un col des Alpes italiennes… comme le Stelvio) est un petit chef-d’œuvre de design, qui n’oublie pas les identifiants de la marque comme la calandre en écusson, les poignées de portes arrière occultées ou les optiques évoquant le coupé SZ des années 1990. Le résultat est l’une des plus belles créations dévoilées dans les allées genevoises, et l’un des SUV compacts les plus désirables du marché… s’il venait à être produit.

Un concept-car… pour le moment ?
Car pour le moment, il ne s’agit là que d’un exercice de style, totalement affranchi des contraintes industrielles et donnant donc libre cours à l’inspiration de ses designers. Si Alfa Romeo ne donne pas de précision officielle à ce sujet, quelques indices confortent toutefois l’idée d’une future production. La plus probante est le choix de la motorisation de l’Alfa Romeo Tonale : il s’agit d’une chaîne hybride rechargeable combinant un moteur essence entraînant les roues avant, et un moteur électrique placé sur l’essieu arrière. Et pour cause, c’est exactement la configuration présentée sur le Jeep Compass au Salon de Genève, associant le nouveau 1.3 l Firefly à un rotor électrique, pour une puissance cumulée de 240 ch.
De là à imaginer l’arrivée, d’ici deux à trois ans, d’un SUV compact chez Alfa Romeo, basé sur la plateforme du cousin américain, il n’y a qu’un pas que l’on veut allègrement franchir. Reste à savoir ce qui restera de ce concept-car après son passage à la série. Certains détails paraissent déjà plus que compromis, comme ces élégantes optiques à LEDs enchâssées entre le capot et le bouclier. Pour le reste, Alfa Romeo a bien montré, avec le Stelvio, qu’il était capable d’accoucher d’un SUV bourré de sex-appeal.