À la veille du démarrage de son usine de Kénitra, le Groupe PSA fait le ménage dans ses activités industrielles au Maroc. Le groupe vient de céder les 20% qu’il détenait dans le capital de la Société marocaine de construction automobile (Somaca) à Renault. Le Groupe PSA (qui rassemble les marques Peugeot, Citroën, DS et Opel) motive l’opération par sa volonté de se concentrer sur le développement de ses activités en propre, centrées autour de son siège régional et son centre de recherche et développement à Casablanca, ainsi que son unité de production à Kénitra.
Fondée en 1959 à l’initiative de l’Etat marocain, avec l’assistance technique de Fiat et Simca, la Somaca comptait alors ces deux constructeurs parmi ses actionnaires, à hauteur de 20% chacun. Les actions de Simca, entretemps acquis par Chrysler Europe, ont été récupérées par le Groupe PSA suite au rachat de ce dernier en 1978.
Avec cette opération, Renault contrôle désormais à 100% le capital de son usine casablancaise qui assemble des Dacia Logan et Sandero, majoritairement exportés vers des marchés européens, l’Égypte et le Moyen-Orient. D’une capacité de production actuelle de 80 000 unités par an, elle devrait être portée au double à l’horizon 2022.