Une plastique originale, une finition soignée et un équipement dernier cri : le DS3 Crossback se donne les moyens pour s’imposer parmi les petits SUV haut de gamme. Ses prix sont également conformes au “luxe à la française”…


Afin d’inaugurer sa nouvelle vie de marque indépendante et “premium”, DS Automobiles avait choisi le segment des SUV compacts, via le DS7 Crossback, afin de concilier construction d’image et rentabilité. Et c’est encore sur un autre segment en plein boom qu’elle poursuit le renouvellement de sa gamme : celui des Crossovers urbains. L’arme de conquête est le DS3 Crossback, positionné au-dessus de la DS3 (supprimé de la gamme marocaine) et chargé de recruter une clientèle plus jeune et féminine. 

Objectif : se faire remarquer
“Nos voitures doivent être différentes et se faire remarquer par leur originalité esthétique, quitte à aller jusqu’à une certaine exubérance”, nous confiait Arnaud Ribault, directeur ventes et marketing de DS Automobiles. Dont acte : le nouveau venu multiplie les effets de style, jusqu’à en paraître “surdessiné”. Capot sculpté, imposante calandre au contour chromé, optiques stylisées, “parenthèses” de LEDs en guise de feux de jour… la partie avant donne le ton. Le profil est encore plus spectaculaire, avec des flancs creusés, les poignées de porte affleurantes et la ligne de caisse interrompue par un “aileron de requin”, réminiscence de la DS3. La face arrière est plus sobre, même si les ouïes latérales factices apportent leur dose de fantaisie. On aime ou on déteste, mais le petit SUV sait incontestablement se faire remarquer.
Le DS3 Crossback est tout aussi original à l’intérieur, avec ses aérateurs latéraux installés dans les contre-portes et sa planche de bord décorée de losanges intégrant habilement grilles d’aération et surfaces tactiles. Ces dernières servent d’accès direct à différentes fonctions (climatisation, audio, téléphone ou navigation…), sans passer par l’écran tactile central de 7 à 10 pouces selon les finitions. La qualité des matériaux (cuir, Alcantara et aluminium) et leur assemblage sont conformes à ce qu’on attend d’un modèle haut de gamme.

Un équipement luxueux
Compte tenu des dimensions du DS3 Crossback (4,12 m de longueur), l’habitabilité est très correcte, suffisante pour 4 adultes. L’accès aux places arrière peut s’avérer toutefois problématique pour les grands gabarits, qui devront aussi composer avec une surface vitrée réduite, tribut payé au style. Le volume de coffre, de à 350 litres, peut être augmenté en rabattant la banquette arrière en deux parties.
S’il n’est pas un champion de la fonctionnalité, le DS3 Crossback brille davantage au chapitre l’équipement. Selon les finitions (au nom évoquant des lieux parisiens), la mention va du bon à l’excellent. La version d’attaque “Montmartre” est déjà complète, alors que la finition haute “Opera” offre un accastillage proprement luxueux. On citera pêle-mêle parmi ces équipements l’éclairage Full LED, le freinage autonome avec détection de piétons, l’instrumentation digitale, la sellerie Alcantara ou cuir s’étendant à la planche de bord, ou encore poignées de porte à déploiement automatique. Fin du fin : le système de conduite semi-autonome “DS Connected Pilot”, qui régule la vitesse de la voiture par rapport au véhicule précédent tout en la maintenant dans sa voie. Bien entendu, le chèque à parapher est en conséquence, allant de 319 000 à 425 000 DH. Ouch !

Motorisation unique
Sur le marché marocain, l’offre de motorisations du DS3 Crossback se limite au 1.5 l BlueHDi, dans sa définition de 130 ch et 300 Nm de couple, couplé d’office à la boîte automatique à 8 rapports. Volontaire et doté d’une étonnante vivacité, ce bloc n’a aucun mal à animer ce Crossover au poids contenu (autour des 1 200 kg), lui offrant des performances de bon niveau et des relances solides, bien aidé par la gestion judicieuse de la boîte auto. Il s’avère en outre des plus sobres : au terme d’un essai sur un parcours varié, entre ville, route et autoroute, et mené à un rythme assez relevé, il s’est contenté d’un appétit moyen inférieur au 6 l/100 km. Le bilan est tout aussi positif en matière de comportement routier. Agile, jouissant d’une bonne tenue de cap et dépourvu d’inertie dans les virages, le DS3 Crossback ordre des sensations de conduite plus proches de la berline que du SUV. Le tout sans jamais grever le confort, plutôt douillet pour un véhicule de ce gabarit.
Surfant sur le succès d’estime que connaît chez nous le DS7 Crossback, ce petit frère entend à son tour donner une interprétation automobile du “luxe à la française”. Et pour se faire une place dans la shortlist des acheteurs, le DS3 Crossback s’emploie à compenser son déficit d’image par une plastique extravertie, une finition soignée et surtout un équipement particulièrement généreux. Les anticonformistes apprécieront… 

Fiche technique
1.5 BlueHDi 130
Moteur : 4 cyl., 1 499 cm3, Turbo Diesel + Common rail.
Puissance / Couple : 130 ch / 300 Nm.
Transmission : 2 roues (avant) motrices
Boîte de vitesses : Automatique à 8 rapports.
Vitesse maxi.* : 195 km/h.
Consommation moyenne* : 3,8 l /100 km.
Dimensions (L/l/h) : 4,12 m / 1,79 m /1,53 m.
Coffre : de 350 à 1 050 litres.
(*) : Données constructeur.