Le Peugeot 2008 fait peau neuve, troquant ses airs de break surélevé contre un vrai look de SUV. Il en profite également pour améliorer son habitabilité, enrichir son équipement et se doter d’un nouveau moteur Diesel. Découverte, volant en mains, d’une future star des petits SUV.

Nouveauté très attendue dans le segment des Crossovers urbains, le Peugeot 2008, deuxième du nom, vient de faire son entrée sur le marché marocain. Et dire que cette nouvelle mouture fait table rase du passé est un euphémisme. Fini l’air de petit break surélevé : avec son capot horizontal, son imposante calandre, ses passages de roues prononcés et sa hauteur conséquente, le 2008 II revendique ouvertement son appartenance à l’espèce des SUV. Il s’offre en plus des effets de style lui conférant une personnalité propre, notamment ces surfaces rabotées en pointe sur les portières et le hayon du coffre. L’air de famille est quand même entretenu par la signature lumineuse à 3 griffes, les deux “crocs” sur le bouclier avant et le bandeau noir reliant les feux arrière.
L’intérieur réserve moins de surprises. La planche de bord est empruntée à la 208, avec comme principale différence une instrumentation digitale 3D, de série dès le 2e niveau finition. Avec des matériaux plus flatteurs et des assemblages précis, la qualité perçue réalise de gros progrès par rapport à la génération sortante, se hissant parmi les plus soignées du segment.

Plus grand, plus spacieux
Développé sur une nouvelle plateforme (partagée avec la 208 et le DS 3 Crossback), le nouveau 2008 s’allonge ainsi de 14 cm (à 4,30 m), dont 6 cm pour le seul empattement. Une séance de stretching mise à profit pour améliorer l’espace aux jambes des occupants, moins pour booster le volume du coffre, qui ne gagne que 10 petits litres (à 434 litres), valeur qui reste dans la moyenne haute de la catégorie. Seul bémol : l’absence d’une banquette coulissante, devenue presque la norme.
On se consolera avec les espaces de rangement, suffisants en nombre et en volume, et par un équipement assez complet dès le niveau d’entrée de gamme “Active” (climatisation manuelle, allumage automatique des feux et détecteur de pluie, système d’infodivertissement à écran tactile 7’’ compatible Apple CarPlay et Android Auto, radar de recul, projecteurs à LEDs, jantes alliage 16’’…). Cet ordinaire est bonifié sur la version intermédiaire “Allure” (démarrage sans clé, frein à main électrique, rétroviseurs à escamotage électrique, instrumentation digitale 3D, climatisation automatique, recharge de smartphone sans fil, caméra de recul, jantes alliage 17’’…), alors que la finition “GT Line” enfonce le clou avec une livrée à connotation sportive, quelques équipements supplémentaires et un ensemble d’aides à la conduite “up to date”. Au menu : alerte de somnolence, aide au maintien dans la voie, freinage autonome d’urgence et lecture des panneaux de signalisation. Un package rare parmi les SUV urbains, mais qui, on le verra, n’est pas sans conséquence sur les prix. 

Un Diesel, deux puissances
Côté motorisations, l’offre marocaine se réduit au récent 1.5 l BlueHDi, dans sa variante de 100 ch, couplée à une boîte manuelle à 6 rapports, et dans sa déclinaison de 130 ch, associée à la boîte automatique à 8 rapports. C’est cette dernière que nous avons eue pour compagne durant un long périple ralliant Casablanca à Ifrane. Aussi discret que volontaire, faisant preuve d’une souplesse exemplaire, ce petit Diesel donne pleine satisfaction, justifiant le surcoût de 25 000 DH par rapport à son pendant de 100 ch. Il profite aussi du poids contenu (sous les 1300 kg) et de l’excellent travail de la boîte automatique EAT8 pour offrir des prestations et un agrément de premier ordre. Le tout en restant sobre : notre essai s’est soldé par une moyenne sous les 6 l/100 km. Le châssis tient quant à lui toutes ses promesses. Un peu moins dynamique que son prédécesseur, ce nouveau 2008 n’en croque pas moins les courbes avec une belle agilité et un roulis inexistant, guidé par un train avant accrocheur. Le confort n’en est pas sacrifié, même si l’amortissement est plutôt du côté de la fermeté.
Joliment dessiné, plus habitable, généreusement équipé et très convaincant sur la route, le nouveau SUV urbain du Lion dispose des atouts pour devenir la nouvelle star du segment. Mais il y a un hic : ses qualités se paient à des tarifs assez salés. Ainsi, si le ticket d’accès de 209 900 DH paraît raisonnable, la facture grimpe à 294 900 DH pour la version la plus huppée (GT Line EAT8). Un niveau de prix qu’on aurait plutôt tendance à croiser dans le segment supérieur…

Fiche technique
1.5 Blue HDi 100
Moteur : 4 cyl., 1 499 cm3, Turbo Diesel + Common rail.
Puissance / Couple : 102 ch / 250 Nm.
Boîte de vitesses : Manuelle à 6 rapports.
Vitesse maxi.* : 180 km/h.
Conso. moyenne* : 4,5 l /100 km.
1.5 Blue HDi 100
Moteur : 4 cyl., 1 499 cm3, Turbo Diesel + Common rail.
Puissance / Couple : 131 ch / 300 Nm.
Boîte de vitesses : Automatique à 8 rapports.
Vitesse maxi.* : 195 km/h.
Conso. moyenne* : 4,9 l /100 km.
Dimensions (L/l/h) : 4,30 m / 1,77 m /1,55 m.
Coffre : de 405 à 1 467 litres.
(*) : Données constructeur.